Penser à protéger son jardin.

Les températures sont de plus en plus estivales et les jardins commencent à fleurir. Les amoureux du bio vont pouvoir se régaler des fruits de leur jardin. Cependant la prolifération d’insectes nuisibles peuvent entraver les rêves du jardinier d’obtenir de belles plantes et de beaux fruits et légumes. Aujourd’hui, nous évoquerons les dégâts causés par le charançon et de la mouche blanche.

Le charançon est un petit coléoptère noir, de 8 à 13 mm de longueur, muni d’une pièce buccale qui ressemble à une trompe. La femelle apparait au début du mois de juillet et se nourrit de feuilles la nuit et se réfugie le jour sous l’écorce. La larve mesure de 8 à 14 mm de longueur et est de couleur blanchâtre à tête brune. Elle se nourrit dans le sol. Ils infectent eux et leur larve : rhododendron, conifères, primevère, aster, astilbe, géranium, heuchère, sédum, pin, épinette, clématite, fusain, troène, vigne à raisin, lilas. Les racines sont mangées par les larves et le feuillage dévoré par les adultes. Leur présence entraîne la décoloration, le flétrissement et le dépérissement des végétaux .

L’aleurode ou mouche blanche est un insecte de petite taille qui mesure environ 4mm. Elle pique et suce la sève des plantes. Elle s’attaque en général aux plantes comme la tomate ou l’aubergine. C’est un prédateur redoutable. Si on ne se débarrasse pas de ce nuisible, il peut être à l’origine de nombreux dégâts comme la moisissure et la nécrose des plantes. Il existe, en France, deux espèces d’aleurodes : Trialeurodes vaporariorum qui est la plus répandue et Bemesia tabaci qui se développe surtout dans les régions méridionales.

L’utilisation des répulsifs chimiques pouvant avoir des incidences sur la santé des individus et même des sols, il serait préférable de mettre en place un dispositif sans produits chimiques et qui peut se révéler très efficaces comme les appareils vendus par repulsif.fr, entre autres.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :