Les moustiques

Nous connaissons tous les moustiques, ces petits insectes de quelques millimètres, qui nous importunent les soirs d’été. Les moustiques se sont adaptées à la plupart des climats de la planète, des régions polaires à la forêt équatoriale. En général, les espèces de moustiques montrent des préférences quant à leur habitat. Notons par exemple, que des espèces à croissance rapide pondent exclusivement dans des mares temporaires. D’autres sont propres aux tourbières, aux milieux riverains et littoraux, aux forêts humides. Plusieurs larves se développent dans des micro-milieux résultant des activités humaines : tonneaux, arrosoirs, boîtes de conserve, récipients abandonnés, bassins, abreuvoirs, carcasses métalliques, vieux pneus, etc.

Les moustiques se rencontrent aussi bien dans les milieux naturels que dans les milieux urbanisés. On trouve des moustiques des tropiques au cercle arctique et des basses terres au sommet des montagnes, sur tous les continents sauf l’Antarctique.

Savez-vous qu’ils existent entre 2500 et 2800 espèces?

Les moustiques sont de petits insectes qui ont des ailes longues et fines; ils sont différents des autres diptères, comme les mouches, par la présence de petites écailles sur la plupart des nervures des ailes. Leur corps est ténu, élancé. Le corps et les pattes ont une coloration variant de brun pâle à noir, parfois marquée de taches et de bandes. La femelle est généralement plus grosse que le mâle.

En France les moustiques sont considérés comme des nuisibles, mais dans les pays tropicaux ils représentent un véritable problème de santé publique. Les moustiques sont vecteurs de maladies. Le terme « vecteur » signifie que l’insecte prend l’agent pathogène sur une personne ou un animal infecté et le transporte sur un sujet sain qui sera ainsi contaminé. Mais en aucun cas le moustique ne produit l’élément pathogène.

Savez vous que les moustiques sont impliqués dans la transmission du paludisme, d’arboviroses telles que la fièvre jaune, la dengue et de nombreuses encéphalites arbovirales, de la filariose lymphatique pour ne citer que ces pathologies?

Retenez que les anophèles sont les seuls vecteurs du paludisme. Les aedes, les culex et quelquefois les anophèles sont vecteurs des autres maladies. Si l’on veut éviter ces maladies aujourd’hui, il faut s’équiper d’appareil capable d’éloigner ou de capturer les moustiques.

repulsif.fr dispose de la technologie permettant de se protéger de ces petits nuisibles capables de grands dégâts.

Publicités

One Response to Les moustiques

  1. Les moustiques transmettent des maladies comme le chikungunya

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :