A propos de la leptospirose

La leptospirose est une maladie infectieuse rare provoquée par une bactérie de forme spirale. Cette bactérie est hébergée par des animaux, entre autres le rat, et excrétée dans leurs urines. L’homme se contamine en général dans les rivières, les étangs, les piscines par l’intermédiaire d’eaux souillées par les urines de rats. Il peut aussi être contaminé par les excrétions d’animaux domestiques, eux-mêmes infectés par les rongeurs. Le virus pénètre la peau ou les conjonctives à la faveur d’une petite plaie ou excoriation, la contamination directe par morsure ou griffure de rongeurs infectés étant assez rare. Les professions telles que égoutiers et porchers, par exemple, sont spécialement exposées.

Dans sa forme typique, après une incubation de 10 jours environ, la leptospirose débute brutalement par une fièvre élevée, des frissons, un malaise général, des douleurs musculaires, des symptômes méningés (maux de tête, vomissements), des saignements de nez, un herpès labial. Après 5 jours, l’ictère apparaît alors que la fièvre s’estompe et que les urines se foncent. La fièvre rechute après quelques jours et le patient peut rester fatigué longtemps. Bien souvent, les signes cliniques ne sont pas aussi nets et le diagnostic peut alors être difficile si le médecin ignore les causes de l’infection.

Les formes méningées peuvent ressembler à une méningite lymphocytaire aiguë bénigne. La forme fébrile pure est relativement fréquente chez l’enfant. Le début est brutal avec de la fièvre, des frissons et des myalgies. Le tableau est celui d’un syndrome infectieux plus ou moins sévère ressemblant à la grippe. L’association fièvre traînante, douleurs abdominales, céphalées, vomissements évoque une infection intestinale à salmonelles ou une fièvre typhoïde. L’association de fièvre, douleurs musculaires, douleurs abdominales, vomissements, asthénie, subictère (légère jaunisse) et augmentation de volume du foie évoquent une hépatite virale. La brucellose et de nombreuses infections virales peuvent également se discuter.

Le diagnostic repose sur la recherche de la bactérie dans le sang (hémocultures), les urines ou le liquide céphalorachidien. Le traitement repose sur la pénicilline pendant une quinzaine de jours. En fait, l’essentiel du traitement réside dans la prévention : dératisation, assainissement des abattoirs et des piscines, dépistage de l’infection dans le bétail, chez les porcs etc., protection des personnels exposés (gants, bottes, désinfection des plaies). Un vaccin efficace est conseillé aux professionnels exposés.

Pour éviter d’avoir à vivre les souffrances que pourrait infliger cette affection virale, repulsif.fr propose une large gamme d’appareils à ultrasons qui ont le mérite de contribuer à l’éloignement des rats, souris, autres rongeurs et insectes. Il s’agit d’un système efficace, sans poison, écologique et économique. Les répulsifs à ultrasons vendus par repulsif.fr produisent des  » sons  » complexes de très haute fréquence et de très haute intensité. Ces sons sont inaudibles pour l’homme mais audibles pour les rongeurs et la plupart des insectes. La modulation permanente de la fréquence et de l’intensité de ces ultrasons affectent leur système nerveux, perturbent leurs habitudes communicatives et sociales, et les empêchent d’entendre leurs prédateurs. Cela les contraint à quitter les lieux où ils sont indésirables et à retourner dans leur milieu naturel, ou dans des lieux non protégés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :